vue de dos le cerf volant

Exposition : vue de dos au Musée Bourdelle

A force de voir des visages par ci par la, ça nous lasse alors nous avons décidé de fêter le dos. C’est vrai … un dos musclé, une descente de rein, une bretelle qui glisse, c’est plutôt sympa. Et pendant que nous en savons beaucoup trop sur celui des autres, que savons nous de notre propre dos ?

vuededos lcvm (1)
parismusees.paris.fr

Dos : nom masculin. « Anatomie : partie du corps humain située au dessus du postérieur, depuis le coup jusqu’aux reins » (la source c’est Wiktionnaire).

Ok. Et donc ?

L’exposition Back Side / Dos à la mode fait l’impasse sur les diktats du visage et met à l’honneur le rapport du dos avec le vêtement. Le lien qui existe entre cette partie qui prend quand même la moitié de notre corps et les tissus qui le voilent ou le dévoilent. Ce qui est tout aussi intéressant, c’est ce rapport au corps, aux formes, aux courbes. Une architecture mise en avant à travers les œuvres d’Antoine Bourdelle.

« L’exposition interroge la perception que nous avons de notre dos et de celui des autres à partir d’une large sélection de silhouettes de haute couture et de prêt-a-porter issues des collections du Palais Galliera. » – Paris Musées

Le dos a bien son rôle à jouer. Derrière la traîne ou la cape, il se dérobe. Portant le sac à dos, il se renforce. Et dans un décolleté parfois, il se devine. Euh… on l’utilise pour faire des courbettes aussi.

Back Side / Dos à la mode s’est installé au musée Bourdelle, présenté par le Palais Galliera. L’exposition parcoure le grand hall des plâtres, l’extension contemporaine de Portzamparc et les ateliers d’Antoine Bourdelle. Robe du soir signée Cristóbal Balenciaga, string Gucci ou corset du Moyen Age, le dos parcoure les époques.

vuededos lcvm (3)
palaisgalliera.paris.fr

Nous y découvrons alors comment la mode orne et change le dos et comment les motifs se révèlent. Nous interrogeons la perception que l’on peut avoir de son propre dos. Enfin, le dos est sous la lumière grâce à la centaine de silhouettes et accessoires du XVIIIe siècle à nos jours, extraits de films et photographies.

vuededos lcvm (4)
palaisgalliera.paris.fr

Il vous reste peu de temps, car vous avez jusqu’au 17 novembre pour en profiter et promis, cette exposition n’est pas uniquement pour les fétichistes du dos.

vuededos lcvm (2)
parismusees.paris.fr

A bientôt les faons !