format court le cerf volant

« Format Court » pour encore plus de courts-métrages

Les longs-métrages sont sur le devant de la scène audiovisuelle depuis leur apparition et d’autant plus grâce à des événements et festivals dont Cannes reste l’emblème. Ces dernières années, d’autres formats de fiction sont abordés par de grands acteurs du secteur. On perçoit un engouement certain pour ces formats se prêtant particulièrement au grignotage culturel et à l’innovation scénaristique et technique. On adore !

Après avoir été relégués, dans l’esprit du grand public, au rang d’expérimentations absurdes, de lubies amateures ou encore d’introductions de longs-métrages, les courts-métrages sont aujourd’hui perçues davantage comme les œuvres créatives et professionnelles qu’elles sont. Cette évolution est notamment due au travail de nombreuses associations et organisations aux idées plus ambitieuses les unes que les autres.

C’est l’occasion de vous parler du travail de l’un de nos confrères. Depuis 2009, le magazine culturel en ligne Format Court couvre l’actualité du court-métrage mondial par le biais de moult contenus : informations, couvertures festivalières, critiques de films, fiches techniques, interviews de professionnels, films en ligne, chroniques DVD et reportages. 

Au-delà de toutes ces informations, Format Court a créé son festival qui aurait du connaître sa deuxième édition en 2020. À défaut, ce sont les films sélectionnés lors de l’édition 2019 qui furent diffusés fin avril sur le site internet de l’association.

La Sélection officielle ne peut pas se passer de « l’être ensemble », d’une incarnation réelle, c’est pourquoi nous ne ferons pas de « festival numérique », ni de « Palmarès confiné »

Thierry Frémaut, secrétaire général du Festival de Cannes

Contrairement à ce qu’à affirmé Thierry Frémaut ci-dessus, un certain optimisme est autorisé et bien réel parmi les professionnels du cinéma et les spectateurs, cinéphiles ou simples passants. Format Court le prouve en promouvant cette sélection qui participe à mettre en valeur la richesse et diversité de cette forme d’expression visuelle.

Certes, le cinéma, rien que pour être créé, nécessite de réunir un grand nombre de personnes dans un même lieu. Néanmoins, cette période particulière de confinement aura été moins compliquée avec tous les contenus partagés et discutés sur Internet.

La fiction anime chacun d’entre nous, titille nos imaginaires et le court métrage contribue à cette vie intérieure. Le cerf volant vous prescrit donc une bonne dose de courts-métrage pour égailler vos quotidiens !

A très bientôt pour de nouvelles aventures culturelles !

Image de couverture : ©Joanna - www.formatcourt.com/contact/