le cerf volant

Un nouvel album surprise(s) pour Loïc Nottet

C’était un album très attendu par les fans depuis la sortie des premiers titres en octobre et décembre 2017. Ça c’est sûr, Loïc Nottet sait faire durer le plaisir, mais avec son deuxième album, Sillygomania, sorti le 29 mai dernier, la surprise fut totale.

Une réalisation irréprochable

Pour la conception, Loïc Nottet a entièrement composé et interprété chacune des chansons dans une lignée éclectique et pop, mais avec toutes les nuances que l’on peut y mettre. Il a travaillé avec des noms reconnus de la profession, comme Sacha Skarbek, qui a produit certaines chansons d’Adèle et Lana Del Rey, ou encore Dimitri Tikovoi, qui travaille notamment avec Placebo.

29 le cerf volant
29, Loïc Nottet

Musicalement, les instants explosifs puis plus délicats sont toujours au rendez-vous. Les envolées lyriques conviennent toujours parfaitement et les émotions s’épanouissent toujours très puissantes. Cette fois-ci, la pop de l’artiste est travaillée sous toutes ses formes, de l’urbain à la ballade, en passant par le funk.

Un album audacieux donc, qui fait référence aux symptômes de la syllogomanie, la manie d’accumuler les objets. Loïc Nottet y voit également le fait de ne pas vivre dans le passé et utilise le mot anglais « silly », qui se traduit par stupide.

Un univers merveilleux

Nous trouvons dans l’album, une intro et une outro. Plutôt singulier comme idée non ? Loïc Nottet considère ses albums comme des concepts-albums dans lesquels il raconte une histoire. Son intro évoque tout un monde féerique avec un texte parlé, tout comme son outro, Farewell, et ses chants vocaux oniriques.

doctor le cerf volant
Doctor, Loïc Nottet

Loïc Nottet aime jouer le rôle du narrateur et créer des personnages. Il laisse la place aux rêves et à l’imaginaire. Nous vous invitons d’ailleurs à découvrir les quatre personnages, et tout l’univers qu’il a créé derrière, sur son site officiel.

On Fire, le deuxième titre de l’album est un reflet de l’enfance et des cours de récréation. Le clip est aux couleurs chaudes, décoration en papier mâché et fabrication de dragon en carton. Lorsqu’il était plus jeune, Loïc Nottet s’est très vite découvert une passion pour la danse. Mais à 10 ans, à la récréation, entouré de ses copains footballeurs… il faut savoir garder la tête haute. Le titre rappelle donc ces souvenirs. Quant à ces sonorités, elles sont indé, explosives pour le refrain et sur un rythme entraînant : exactement là où on l’attendait.

Une tracklist multicolore

Sur Sillygomania, ballades, funk et urbain cohabitent en toute bienveillance. Décodons ensemble la tracklist. Pour le titre Heartbreaker, Loïc Nottet est allé chercher des sonorités disco. Impossible de ne pas se déhancher sur ses vibrations funky des années 1980. Du funk, il y en aussi dans le morceau TWYM, que nous adorons pour sa basse, son saxophone et ses cuivres.

Direction le 4e titre de l’album, Rosa Maria, pour une ambiance latine. Un titre solaire et tropical, qui nous remplit le cœur de bonnes vibes. Pour les airs urbains, Rosa Maria convient parfaitement, mais aussi The One et sa guitare électrique qui offre toute sa puissance au beat ou encore Doctor, à écouter de toute urgence.

D’irrésistibles ballades

La ligne conductrice de cette tracklist ? La voix de Loïc Nottet et son affection pour les ballades. Son 5e titre, Liar est composé de grandes envolées et d’explosions lyriques. Parfait pour apprécier sa voix. Gun est une ballade jazzy, voix-piano-batterie, rappelant à la personne à qui nous la chantons, qu’elle peut toujours compter sur nous.

Zoom sur son titre Mr/Mme, tourné en un plan-séquence dans les rues de Bruxelles. Un univers en noir et blanc et beaucoup d’émotions. C’était, au départ, un texte en français qui est longtemps resté texte, mais qui a finit par toucher le cœur des fans et se transformer en chant. Le morceau dure 6 minutes et 22 secondes, uniquement composé d’une voix… et d’un piano.

Des talents de vidéaste

Loïc Nottet est aussi un artiste du petit écran. Tout d’abord danseur, mais aussi auteur de court-métrage ou créateur de costumes. Par exemple, pour l’interprétation et les costumes du clip Supercalifragilisticexpialidocious (Le Retour de Mary Poppins), The Walt Disney Company a fait appel a lui.

« Je me fais trop chier dans ce monde trop normal, j’ai besoin de rêver » Loic Nottet via L’Echo

Pour Halloween 2019, l’artiste à réalisé un court-métrage, Candy, donnant suite à la chanson présente dans Sillygomania. Atmosphère colorée, sucrée et monstres pas si vilains que ça… bref, un univers évoquant parfois les frères Grimm, que l’on retrouvait déjà dans le clip Doctor sorti en octobre 2017. C’est certain, nous parlons de chefs d’œuvres, témoins du multi-casquette de Loïc Nottet.

pochette sillygomania loic nottet le cerf volant
Pochette de l’album Sillygomania de Loïc Nottet

Impossible de ne pas aimer Loïc Nottet qui sait parler à chacun d’entre nous. Sillygomania est à écouter sur toutes les plateformes, pour un dimanche en détente, un matin en transport ou une soirée entre amis.

À découvrir : les playlists du cerf volant !

À bientôt les faons !