le cerf volant

Été 85 : l’histoire d’amour des eighties

Quoi de mieux qu’un film rétro sur l’amour en vacances pour apprécier pleinement l’été ? Idéal pour de douces soirées sous la fraîcheur de la mer et le bruit incessant des moustiques. Été 85, film français réalisé par François Ozon, sort en salle aujourd’hui. Il dure 1h40 et il a fait chavirer nos cœurs.

Pour l’été de ses 16 ans, Alexis passe ses vacances en Normandie. Lors d’une sortie en mer, il est sauvé du naufrage par David, 18 ans. Une relation naît alors, mais le rêve durera-t-il plus qu’un été ?

Depuis le roman

Le scénario est inspiré du roman La Danse du coucou d’Aidan Chambers, publié en 1982. La réalisation est fidèle au livre, mais reprend également les images que le réalisateur avait en tête lorsqu’il l’a lu à ses 17 ans. À cette époque, les représentations de l’homosexualité étaient très sombres et douloureuses. François Ozon a préféré prendre le chemin inverse en reprenant les codes du teen movie, pour une histoire d’amour universelle. L’homosexualité n’est donc pas perçue comme un problème. Le film parle simplement (sans éluder sa complexité) d’une romance entre deux jeunes garçons.

été 85 1

Nous y retrouvons également des thèmes et des sujets fidèles aux films de François Ozon : le travestissement dans Une robe d’été, la scène de morgue dans Sous le sable ou encore la relation avec un professeur dans Dans la maison. Une valeur assurée donc.

Nostalgie des eighties

Été 85, c’est en quelque sorte un plongeon dans les films américains des années 80. La technique donne le ton : le tournage s’est effectué en pellicule plutôt qu’à l’image numérique ; idéal pour donner ce grain nostalgique. Les décors sont réalistes et collent bien à l’époque. Beaucoup de détails, comme les costumes, correspondent bien à l’image que l’on peut se faire de ces années-là : les marcels, les robes à pois, les vestes en jean sans manche …

été 85 5

Ambiance eighties donc, mais adaptée au contexte français. Les scènes ont été tournées au Tréport, en Normandie, qui peut toutefois rappeler le sud de l’Angleterre du roman d’Aiden Chambers. François Ozon était justement intéressé par cette réalité sociale de la station balnéaire ouvrière de Normandie. Ça donne envie de s’y baigner, certes, mais on n’est pas là pour ça.

Ça crève l’écran

Les rôles principaux sont tenus par Félix Lefebvre (Alex) et Benjamin Voisin (David), qui tiennent un film qui n’existerait peut-être pas sans eux. Le casting a été organisé avant la fin de l’écriture du scénario, un temps nécessaire pour développer l’alchimie des personnages : « Dès les premiers essais, il y a eu une alchimie entre Benjamin et Félix, ce qui était primordial » déclare le réalisateur. Un mois avant le tournage, Félix Lefebvre et Benjamin Voisin sont partis faire de la voile au Tréport durant une semaine.

été 85 le cerf volant

Ce que François Ozon a vu chez Félix Lefebvre, c’est « son visage un peu rond, son sourire enfantin, sa vivacité et une mélancolie dans son regard ». Il le compare d’ailleurs à River Phoenix. Les personnages se différencient donc, l’un par sa douceur et sa candeur, l’autre par sa force et sa liberté. L’objectif était que David domine physiquement, qu’il ait plus d’aisance qu’Alex. D’un côté le fauve, de l’autre l’agneau, mais ensemble, une belle complémentarité.

84 ou 85 ?

Initialement, le film devait s’appeler Été 84. Il a ensuite été changé, car François Ozon ne pouvait plus se passer de la chanson In Between Days de Robert Smith (du groupe The Cure), sortie en 1985. Une musique très présente dans le premier teaser, sans dialogue et à coup d’escapades en bateau, de danse en boîte et de rires en fête foraine. Le deuxième teaser quant à lui, prend un autre tournant, révélant plutôt la tonalité dramatique d’une histoire d’amour, avec des hauts et des bas. Révélant que le duo amoureux se transforme parfois en trio.

Toujours côté musique, la bande originale du film rappelle les débuts de l’électro. Pour cela, François Ozon a collaboré avec Jean-Benoît Dunckel, qui a composé les morceaux uniquement à partir du scénario. Heureusement pour nous, les musiques ont finalement bien collé à la réalisation.

Aujourd’hui, le film est retenu pour la Sélection officielle Cannes 2020, ce qui n’est pas une première pour le réalisateur qui était déjà dans cette position pour ses films Swimming Pool, Jeune et Jolie et L’Amant double.

été 85 le cerf volant

Été 85 va rythmer un petit bout de notre été, nous donner envie de vivre des histoires d’amour éphémères et de nous prélasser au soleil. Il est à retrouver en salle dès aujourd’hui.

Le site promotionnel

À bientôt les faons !