Les bonnes adresses de Jeanne et Chloé #2

On revient avec de nouvelles suggestions d’endroits à découvrir en France. Complexe, par les temps qui courent, de pouvoir envisager leur visite. Qu’ils soient accessibles ou non en ce moment, ce sera une petite escapade virtuelle. Aller, vous nous suivez ? 

Le musée des châteaux en allumettes à Treffléan (Bretagne)

Durant 30 années, un homme a réalisé 29 maquettes avec des milliers d’allumettes. Il a reproduit des châteaux existants, des basiliques, des cathédrales, et d’autres trésors architecturaux. Ces œuvres sont signées Armel Caro et la visite est assurée par Marie-Louise, sa femme et plus grande fan, qui saura vous embarquer dans l’univers des allumettes. 

www.trefflean.com/le-musee-chateau-en-allumettes

L’origine de cette passion ? Le hasard, suite à un arrêt de travail et la visite d’une exposition à Caden. Armel Caro a tout d’abord commencé par la gare de La Baule et ses 14 400 allumettes. Il ajouta à sa collection, le Mont-Saint-Michel (50000 allumettes et 1000h de travail), la Basilique Saint Basile de Moscou (40 000) ou encore le Château Azay le Rideau (40000 allumettes et 500h de travail).

« 4 mètres carrés, 125 000 allumettes, deux ans et demi de travail »

Pour le château de Chambord

Armel Caro termine son travail avec sa 29e œuvre : le château de Carcassonne. Sur place, vous y retrouverez l’empreinte de la patience, de la détermination et de la passion. Pour les passionnés d’architecture, croyez-nous, c’est idéal. Pour les moins passionnés, pas d’inquiétude, Marie-Louise saura vous transmettre le goût des allumettes et châteaux avec bienveillance et générosité. Sinon, les châteaux sont accompagnés de panneau d’information, et vous pourrez également comparer avec les photos des originaux. 

© Le Monde

L’ensemble des pièces étaient entreposées dans la maison du couple, Chambort au milieu de la cuisine et Cheverny sur le buffet. Elles furent ensuite déplacées dans le garage, jusqu’à la construction d’un deuxième local. À la fin des années 1990, le musée des allumettes naquit, dans le jardin de Marie-Louise et Armel Caro. PS : les allumettes étaient achetées par lots de 50 boites à Intermarché et les verres des fenêtres étaient fabriqués avec des bouteilles de Badoit. Si si juré ! 

12 Rue du Calvaire 56250 Treffléan
02 97 43 03 20
Plus d’infos

Les rives du Canal de Bourgogne (Bourgogne Franche Comté)

En cette période de pandémie, les lieux fermés sont à éviter mais, fort heureusement, la culture est partout, y compris dehors ! Cette période peut être l’occasion de regarder les choses les plus simples d’un autre angle. Ces endroits dont nous connaissons l’existence mais sur lesquels on ne s’attarde pas en temps normal étant donné que les lieux et événements culturels pullulent autour de nous, surtout en ville.

Il s’agit d’un ouvrage remarquable, impulsé par Louis VXI, en l’an 1775. Sa construction prendra soixante ans. Le canal de Bourgogne s’étire sur 242 kilomètres de voie navigable. Tout bourguignon.ne est susceptible de se trouver non loin du canal. D’ailleurs, que ce soit à pieds, en vélo, bateau ou péniche, les possibilités sont nombreuses pour suivre le canal. Construit entre 1775 et 1832, il démarre à Migennes dans l’Yonne et s’achève à Saint-Jean-de-Losne, en Côte-d’Or, après avoir franchi 189 écluses.

@canaux.region-bourgogne.fr

Une écluse est un ouvrage d’art hydraulique implanté afin de rendre navigable les cours d’eau et permettre aux bateaux de franchir des dénivellations. Les manœuvres de passage des écluses sont effectuées par des éclusiers. Souvent, ces personnes sont abritées dans de petites maisonnées, dont l’architecture varie d’une région à une autre. 

Tout au long du canal de Bourgogne, les beaux paysages de la région s’offrent aux visiteurs, ponctués de sites touristiques qui valent le coup d’œil : les châteaux Renaissance d’Ancy-le-Franc et de Tanlay, l’abbaye cistercienne de Fontenay, le village médiéval de Châteauneuf en Auxois, le site archéologique d’Alésia, la ville de Dijon, capitale des ducs de Bourgogne.

Village de Châteauneuf et son château surplombants le canal de Bourgogne. @canaux.region-bourgogne.fr

À savoir, les réservoirs de Grosbois, Panthier et Tillot, qui alimentent le canal, sont de chouettes spots de baignade ou promenade quand la météo le permet. Aussi, une véloroute longe le canal en empruntant l’ancien chemin de halage entre Migennes et Dijon, avis aux amoureux des tours de bicyclette ! 

Voilà, une idée qui peut en donner plusieurs, notamment de multiples stops pour découvrir une région ou juste ballade au cœur de paysages verdoyants. Des canaux, il y en existe un paquet en France, où que vous soyez, vous pouvez trouver un cours d’eau qui vous montrera le chemin et vous soufflera à l’oreille ce petit vent de liberté !

Gratuit 
09 70 28 90 00
Plus d’activités dans la région ici

C’est tout pour nous aujourd’hui. On espère vous avoir inspiré de prochaines ballades ou du moins vous avoir fait bouger de votre canapé le temps de cette lecture. Bon vent les amis.es et à très bientôt pour de nouvelles aventures culturelles !