observatoires des makes le cerf volant

Les bonnes adresses de Jeanne et Chloé #3

On vous a manqué ? C’est sûr qu’en ce moment, c’est un peu compliqué de tester de nouvelles adresses, surtout à l’autre bout du monde dans les régions d’outre mer. Mais cela ne nous a pas empêchées de faire de belles découvertes et de bien se renseigner sur le sujet. Ensemble, découvrons le ciel étoilé de l’île de la Réunion et les reliefs de la première réserve naturelle du monde (entier!). Aller, vous nous suivez ?

Observatoire des Makes à La Rivière (Ile de la Réunion)

Le cerf volant a déjà côtoyé les étoiles, et aimerait donc aujourd’hui partager ce bonheur avec vous. Pour cela, rendez-vous à l’observatoire astronomique de la Plaine des Makes, situé à 1000 mètres d’altitude. C’est le passage de la comète Halley qui donna la merveilleuse idée à l’Association Astronomique de la Réunion d’implanter un observatoire sur les hauteurs de Saint Louis de l’Ile de la Réunion. Tous les paramètres sont effectivement réunis pour une observation optimale : éclairage public discret, ciel dégagé, turbulence atmosphérique réduite et possibilité d’hébergement dans le village.

© Observatoire des Makes – Jimmy Dorseuil

C’est donc en 1991 que l’observatoire sort de terre, avec pour objectifs de développer la culture scientifique de la Réunion, de rendre accessibles l’astronomie et l’astrophysique, notamment aux élèves et étudiants et finalement de favoriser le tourisme scientifique et mettre en lumière les Hauts de Saint-Louis. 

C’est pourquoi vous trouverez un parcours à faire en journée, avec des maquettes, des cadrans solaires, des planétariums et des salles d’exposition. Promenez-vous dans les Makes, et dans la forêt de Bon Accueil. Observez la particularité de cette forêt : les affleurements de basalte noir brillant. C’est en fait de la lave, recouverte de cette forêt, qui abrite aujourd’hui de nombreuses espèces végétales et animales.

Nébuleuse de la flamme (10/01/15) – 5 poses de 240s – EOS 1000D défiltré. Prism 9 – ©jpaul – Observatoire des Makes

Les soirées nocturnes et les opérations portes-ouvertes sont de superbes occasions de découvrir le ciel étoilé, surtout lors des éclipses, des occultations de planètes et autres événements naturels de ce genre. Durant ces soirées, vous allez tout d’abord observer les étoiles et les constellations à œil nu, guidé par un diaporama, afin de bien les repérer, puis avec l’aide d’instruments comme les jumelles, les lunettes ou les télescopes. À vous “les étoiles doubles, les amas ouverts ou globulaires, les nébuleuses brillantes ou obscures, les galaxies” et bien d’autres surprises. Peut-être même une étoile filante …

AGORA observatoire des Makes, 18 rue Georges Bizet, Les Makes, 97421 La Rivière
02 62 37 86 83
Plus d’infos

La forêt de Fontainebleau (Ile-de-France)

Au cœur d’un espace naturel, situé aux portes de Paris, se développe depuis des décennies une culture sportive, celle de l’escalade. Et pour cause, la forêt de Fontainebleau est un terrain de jeu dont les différents spots peuvent convenir à tout niveau ou style de grimpette. Le “bloc à Bleau” se pratique sur un grès mondialement connu, le fameux “grès DE BLEAU”, constitué de sable congloméré par l’eau durant des millénaires et qui possède une adhérence exceptionnelle. 

Que ce soit en bloc ou en voies plus longues, celles et ceux qui ont pu l’expérimenter peuvent en attester, l’escalade rassemble une communauté autour d’un esprit d’entraide, bienveillant, et soucieux de prendre du plaisir avant tout, et en toute sécurité (bien sûr). C’est dans ce sens qu’on peut parler d’une culture sportive; il s’agit d’un rassemblement de personnes passionnées autour d’une pratique et d’idéaux. L’escalade est un sport à la fois individuel et collectif. Individuel par la maîtrise de soi qu’il exige afin de progresser, et collectif, par la construction et l’entraide au sein du groupe (au moins entre deux personnes).

samschofield.blogspot.co.uk

Historiquement, la forêt de Fontainebleau fut la première, en France, qui fit l’objet d’une lutte pour sa protection, sous des arguments esthétiques et paysagers, ce qui influa sur la gestion forestière du secteur. En effet, dans le courant des années 1830, ce sont les peintres de l’Ecole de Barbizon, emmenés par Théodore Rousseau, qui critiquèrent la gestion forestière, notamment les plantations de résineux, les accusant de dénaturer les paysages. 

Ainsi, elle constitue la première réserve naturelle au monde et la lutte perdura. En 1872, le premier “Comité de protection artistique de la forêt de Fontainebleau” est mis en place, auquel adhère, entre autres, Victor Hugo. Lui succède en 1907 l’Association des amis de la forêt de Fontainebleau, qui, encore aujourd’hui continue à agir afin d’assurer la conservation et la protection des peuplements végétaux et animaux.

www.fontainebleau-tourisme.com/fr/accueil

Comme introduit, la forêt de Fontainebleau est avant tout un espace naturel unique, qu’il est plaisant de parcourir et il y a de quoi faire car elle s’étale sur 25 000 hectares. L’escalade est un beau prétexte sportif pour s’y rendre mais, bien sûr, bien d’autres occasions s’offrent à vous, qu’elles soient à la verticale ou pas ! Alors, on actionne les guibolles et c’est parti pour un grand bol d’air à Fontainebleau (le week-end prochain ça vous va ?!). 

Plus d’infos

Nous espérons vous avoir donné matière à rêver et on vous dit à bientôt pour de nouvelles adresses au moins extraordinaires. En attendant, n’hésitez pas à nous donner vos idées d’adresses ou à visionner les derniers épisodes.

image de couverture : www.cartedelareunion.fr/listings/observatoire-des-makes