Wynonna Earp : genèse d’une série weird west (1/2)

Au début de ce mois de mars 2021, la série Wynonna Earp est revenue clore sa saison 4 après un hiatus de sept mois causé par la crise du covid 19. Composée de six épisodes, cette 2e partie de saison sera la dernière diffusée sur la chaine américaine SYFY

Avant que la série ne soit déprogrammée, le cerf volant a voulu vous faire partager la genèse du projet et les personnages emblématiques qui ont été la clef de son succès. 

Les comics books

Avant son apparition sur les écrans, Wynonna Earp était une série de comics books créés par Beau Smith et publiés par Image Comics et IDW Publishing entre 1996 et 2011. Dans les comics, Wynonna, l’arrière-arrière-petite-fille de Wyatt Earp, fait partie d’une unité spéciale des US Marshals chargée de combattre les démons, les vampires et autres créatures surnaturelles. 

L’univers des comics est un mélange de genres appartenant au « weird west ». Basé sur les codes du western (un cow-boy solitaire parcourant le far ouest avec son colt et son cheval), il incorpore des éléments empruntés au fantastique, à la science-fiction, voir à l’horreur. On pourrait ainsi rapprocher le style de Wynonna Earp de comics ou de série tv tels que Westword ou The Ghost Rider. 

Suite à l’engouement de la série, un reboot du comic a vu le jour entre 2016 et 2017. Pour le réaliser, Beau Smith a collaboré avec l’équipe de tournage. Le graphisme des personnages a été ainsi retravaillé afin de correspondre physiquement aux interprètes et les intrigues concordent avec celles abordées dans la série tv. 

Wynonna à l’écran 

L’adaptation des comics de Beau Smith a été diffusée pour la première fois au printemps 2016 sur la chaîne américaine SYFY, spécialiste des séries fantastiques et de science-fiction (Stargate SG-1, Battlestar Galactica, …). Présentée sous le format court de 12 épisodes par saison, la série canado-américaine a été créée, produite et réalisée par Emily Andras (#Queen). Avant Wynonna, cette dernière avait déjà collaboré sur une autre série à succès de la chaîne, Lost Girl, dont l’univers fantastique et la dynamique sont proches de ceux de Wynonna Earp (de nombreux acteurs de « Lost Girl » y feront d’ailleurs des apparitions, pour le plus grand bonheur des fans.). 

Tout comme dans les comics, le personnage principal de la série est la descendante de Wyatt Earp. Avec son fidèle acolyte, Doc Holliday, il a contribué à bâtir la légende du Far West, au même titre que Buffalo Bill et Calamity Jane. Son intervention la plus connue reste la confrontation à OK Corral, en 1881. Sanglant règlement de comptes entre le clan des Earp et celui des Clanton et des McLaury, ce duel a inspiré à Hollywood de nombreux westerns.

Dans l’univers de Wynonna, les desperados, tués par l’aïeul, reviennent hanter ses descendants sous forme de « revenants » (des démons à forme humaine). Le seul moyen de les renvoyer définitivement en enfer est de les achever avec Peacemaker, le colt de Wyatt. Chaque génération d’Earp a tenté de mettre fin à la malédiction familiale, mais aucun n’est parvenu à se débarrasser de tous les revenants de son vivant. Cette tâche incombe désormais à Wynonna, dernière héritière du clan. 

Si les premières saisons se concentrent davantage sur la traque des revenants et de leur chef, Bobo del Rey (un adversaire important des comics), l’intrigue évolue au fur et à mesure des épisodes et de nouvelles créatures mystiques font leur apparition. 

Episode 4×06 Holy War Part two

Tout en s’inspirant des comics, la série a réussi à trouver son propre rythme et à se détacher, peu à peu, de sa source. Contrairement à d’autres, (hum hum, Game of Thrones…), l’équipe de Wynonna Earp a réussi à s’approprier un univers déjà existant et à le modeler selon ses désirs. Si ses racines puisent dans l’univers de Beau Smith, les ramures de la série appartiennent toutes entières à Emily Andras et à son équipe. 

Meet the team ! 

L’héroïne centrale de la série, Wynonna, est interprétée par la talentueuse Mélanie Scrofano.

Traumatisée par la mort de son père et de sa sœur ainée (la véritable héritière), Wynonna a passé sa vie à être ostracisée par la communauté de Purgatory, sa petite ville natale (une ville fictive d’Amérique du Nord). 

Peu encline à suivre les traces de ses ancêtres, elle est une véritable tornade autodestructrice qui a tendance à compenser son stress post-traumatique par l’excès de boisson et la prise de risque. Mentorée par Xavier Dolls (Shamier Anderson), un agent de la division supernaturelle Black Badge, et secondée de sa jeune sœur Waverly Earp (Dominic Provost-Chalkley), Wynonna parvient progressivement à endosser sa destinée et se lance, à peu près sobre, dans la chasse aux démons. 

Le côté sombre et chaotique de Wynonna est contrebalancé par l’optimisme radiant et angélique de Waverly. Contrairement à sa sœur ainée, celle-ci a passé sa vie à engranger des connaissances sur l’histoire familiale afin de parvenir, un jour, à briser la malédiction. Aimante et passionnée, elle épaule sa sœur dans sa lutte et veille à ce que celle-ci ne parte pas trop en vrille.  

Au début chevrotante, la relation entre les sœurs Earp devient peu à peu l’un des piliers central de la série. Malgré ses égarements, Wynonna reste fermement fidèle et protectrice envers sa jeune sœur, ne reculant devant aucun sacrifice pour assurer sa survie et son bonheur.

Les spectateurs ayant souffert de traumatismes peuvent s’identifier à cette héroïne sombre et décalée, qui parvient à peine à s’occuper d’elle-même, et qui combat aussi bien les créatures surnaturelles que ses propres démons. Wynonna est une héroïne brisée, mais qui néanmoins persévère, continue à se battre et à aller de l’avant, malgré ses apparentes fissures. 

Au fil des épisodes, l’équipe s’agrandit avec l’addition du mystérieux Doc Holliday (Tim Rozon), ancien comparse de Wyatt, de la loyale Nicole Haught (Katherine Barrell), adjointe du shérif local, et de Jéremy Chetri (Varun Saranga), un adorable geek au service de Black Badge. 

Wynonna Earp (Mélanie Scrofano), Doc Holliday (Tim Rozon), Waverly Earp (Dominic Provost-Chalkley), Nicole Haught (Katherine Barrell), Jeremy Chetri (Varun Sarranga) and Sherif Nedley (Greg Lawson).

Ce qui fait en grande partie le succès de la série est la construction remarquable de ses personnages, dont la plupart ne faisaient pas partie, à l’origine, des comics. Loin des standards de super-héros sans faille et sans reproche, la bande de Wynonna est composée de personnalités diverses, parfois chaotiques, mais qui, ensemble, forment une équipe soudée.   

Dans le prochain épisode du Cerf Volant…

Le soin mis dans le façonnement, l’évolution et l’interaction des personnages est l’une des raisons de l’attachement des  spectateurs à Wynonna Earp. La série aborde, sans tergiverser, la sexualité des protagonistes et n’hésite pas à mettre en lumière ses interprètes féminines. 

Cette diversité a permis à de nombreuses personnes de s’identifier aux héros de Purgatory, notamment au sein de la communauté LGBTQIA+. Un noyau de fans fidèles s’est ainsi rassemblé autour de la série et a, en plusieurs occasions, démontré sa loyauté envers son équipe. 

Pour en savoir plus sur l’impact de la série sur le paysage télévisuel actuel et la dévotion sans pareil de ses fans, n’oubliez pas de revenir sur le site du cerf volant mardi prochain pour la suite ! 

Pour aller plus loin : 


Cet article vous a plu ? Vous aimez le cerf volant ? Suivez nos réseaux ou faites un don !