Wynonna Earp Saison 5 : L’ultime bataille des Earpers (2/2)

Welcome back ! Précédemment, dans Le cerf volant : nous avons exploré l’univers fantastique et les personnages de l’adaptation en série, des comics « Wynonna Earp » (c’est par ici !).

Créée par Emily Andras, la série réussit tout particulièrement à représenter différentes sexualités et à insuffler de la puissance à ses personnages féminins. Construite autour de thèmes tels que la famille choisie et l’acceptation de soi-même et de l’autre, Wynonna a su rassembler un vaste fandom autour de ces valeurs. 

En février 2021, juste avant la diffusion des 6 derniers épisodes de la saison 4, SYFY a annoncé qu’il ne renouvellerait pas la série. Face à cette annulation, les fans de Wynonna, ainsi que l’équipe de production, se sont lancés activement à la recherche d’un autre diffuseur qui leur permettrait de continuer à faire vivre l’histoire des Earp et de la population supernaturelle de Purgatory. 

La représentation LGBT+

Parallèlement au lien profond unissant les sœurs Earp, l’une des autres relations centrales est celle de Waverly Earp et Nicole Haught. Il s’agit du couple phare qui a valu à la série une forte popularité au sein de la communauté LGBTQIA+, ainsi que de nombreuses nominations aux GLAAD Média Awards.

Après une année 2016 particulièrement meurtrière pour les personnages homosexuels (RIP Lexa), la communauté queer a pu se reposer sur la représentation saine et positive de la romance bourgeonnante entre Nicole et Waverly. Emily Andras et son équipe ont su constamment éviter les clichés et contourner de manière caustique la tendance télévisuelle de « Bury your gays« 

Adulée par de nombreux fans, « WayHaught«  est traitée comme n’importe quelle relation amoureuse, avec ses hauts et ses bas, sans que leur sexualité ne fasse partie de l’équation. Contrairement à d’autres séries qui réduisent les couples homosexuels à de la figuration platonique, leurs moments d’affection sont ouvertement représentés à l’écran, qu’il s’agisse d’étapes importantes de toute relation ou de gestes tendres du quotidien. 

Nicole Haught et Waverly Earp (4×05)

Nicole et Waverly sont d’ailleurs loin d’être les seuls personnages queers de la série. De manière générale, l’univers de Wynonna Earp aborde l’orientation sexuelle de ses personnages comme un aspect comme un autre de leur personnalité, sans que l’hétérosexualité soit considérée comme étant la norme. De nombreuses attirances sont représentées, non pas comme une liste de choses à cocher, mais comme une représentation respectueuse des multiples facettes de la sexualité humaine. La non-binarité et l’usage de pronoms neutres sont également présents. 

Cette inclusivité permet à la série de toucher un large public. Adhérant au concept de famille choisie, Wynonna Earp accepte tout et tout le monde sans jugement ni dénigrement. Le fait que chacun ait sa place dans cet univers, et soit libre d’être soi-même sans crainte de rejet, raisonne dans les communautés minoritaires ou ostracisées et contribue à l’attachement des fans à la série. 

Girl Power !

Avec un casting majoritairement féminin, Wynonna Earp se positionne comme une série résolument féministe. Les protagonistes féminines sont particulièrement travaillées et valorisées. Elles ont l’espace et le temps nécessaire pour évoluer par elles-mêmes, leur développement n’entant pas lié à celui de leurs homologues masculins. Lorsqu’une demoiselle (ou un damoiseau) est en détresse, c’est généralement une femme qui vient à sa rescousse. Les héroïnes de Wynonna trouvent elles-mêmes des solutions et n’attendent de validation de la part de personne, aussi bien au niveau de leurs actions que de leur apparence. 

Durant la saison 2, la grossesse de Mélanie Scrofano a même été intégrée au scénario. Représenter une guerrière enceinte dans un univers fantastique était un pari risqué que la production a remporté haut la main ! Le personnage est resté fidèle à elle-même, sans que sa grossesse ne représente un handicap ou ne l’empêche de partir à la chasse aux démons. Mélanie Scrofano a travaillé jusqu’au bout et a bouclé le tournage quatre jours avant d’accoucher. 

L’équipe est autant féminine devant que derrière la caméra. En plus d’Emily Andras, elle est composée de scénaristes et co-productrices telles qu’Alexandra Zarowny, Shelley Scarrow et Caitlin D.Fryers. Mélanie Scrofano a pu également faire ses débuts dans la réalisation en dirigeant le 3e épisode de la saison 4. 

Katherine Barrell et Mélanie Scrofano sur le tournage de la saison 4

La force principale de la série est de secouer les codes du genre en frappant là où on ne l’attend pas (l’incorporation réussie de la grossesse de Mélanie en est le parfait exemple). Sans jamais se prendre au sérieux, elle est capable d’emmener le spectateur des rires aux larmes tout en abordant des sujets douloureux tels que la santé mentale, le deuil ou le suicide.

Un Fandom actif

Comme de nombreuses séries du genre, Wynonna Earp bénéficie d’un noyau de fans fidèles, nommés les Earpers. Décrété comme étant l’un des fandom les plus gentil et respectueux du paysage télévisuel, ils soutiennent inconditionnellement le show, leur loyauté étant souvent reconnue et récompensée par Emily Andras et son équipe. 

Ainsi, en mars 2019, lorsque le tournage de la saison 4 de Wynonna a dû être suspendu en raison de difficultés financières, les Earpers se sont mobilisés en masse et ont loué une cinquantaine de panneaux publicitaires à Time Square afin de diffuser des messages de soutien à la série. Grâce à cette représentation, la situation s’est débloquée et le tournage a pu reprendre. En réponse, Emily Andras et Mélanie Scofano ont, elles aussi, affiché et diffusé un message de remerciement aux fans (sans compter que la première partie de la saison 4 était une véritable love letter qui leur était adressée). 

Extrait des panneaux des Earpers

La fanbase et l’équipe de la série entretiennent une relation étroite, les acteurs interagissant régulièrement avec leurs fans et soutenant ouvertement les communautés qu’ils représentent ou dont ils font partis (Katherine Barrell et Dominic Provost-Chalkley ont décrété leur appartenance à la communauté LGBTQ+ respectivement en 2019 et 2020). 

L’équipe de Wynonna participe également activement à de nombreuses conventions autour de la série, de l’incontournable Comic-Con de San Diego à de plus modestes manifestations (Earper Homestead Convention, Earp Curse Con, …). 

L’équipe de Wynonna sur le tournage de la saison 2 (2017)

L’avenir de la série

Malgré la promesse tacite par SYFY, en 2018, d’une 5e saison, la chaîne a annoncé, début 2021, qu’elle ne reconduirait pas la série. Actuellement, l’avenir de Wynonna Earp est donc plus qu’incertain… 

Dès qu’ils ont appris la nouvelle,  les Earpers ont repris du service et ont déployé une vaste campagne pour une 5e saison sur les réseaux. Parmi les networks ciblés par les fans, pour reprendre la série, on retrouve les titans du streaming tels que Hulu, Paramount Plus, Prime vidéo et Netflix. Ce ne serait pas la première fois qu’une série serait sauvée de l’annulation grâce l’émulation des fans et à la persévérance de l’équipe de production (Brooklyn Nine-Nine, One day at a time, …). 

Fan art, campagne du Wynonna Earp México Fan club @wynonnaearpmex

Alors que seulement deux épisodes de la saison 4 restent à être diffusés, la question d’une éventuelle saison 5 demeure en suspend. Dans l’attente de savoir si les démarches des producteurs s’avèrent fructueuses, les Earpers se préparent pour le final, tout en continuant à garder espoir et à organiser leur combat.   

Pour aller plus loin :