oze le cerf volant

OZE, un EP en toute simplicité pour égayer sa journée

Parfois, on tombe sur des petites pépites musicales qui donnent du punch pour le début de journée. Qui ne voudrait pas commencer sa matinée du bon pied ? C’est le cas de l’artiste OZE. Petite, car c’est un début pour elle, avec son premier EP éponyme, sorti aujourd’hui. Pépite, car elle est destinée à pousser et à enrichir l’industrie musicale (selon l’humble avis du cerf volant). Reprenons son parcours et son projet musical, en toute simplicité, comme elle.

Le personnage

Auteure, compositrice et interprète, OZE se nomme en fait Zoé Chenu. Elle grandit dans un univers musical, qu’elle intègre complétement avec une formation extra-scolaire mêlant danse et piano. En autodidacte, elle explore le chant, le théâtre et les percussions. Plus tard, elle participera aux comédies musicales de l’association i-Majine, qu’elle a notamment présidée. Des premières expériences scéniques, qui lui donnent le goût de l’écriture, de la composition musicale, de la chorégraphie et de la mise en scène.

©Stéphane Audran

Durant ses études, Zoé Chenu a l’occasion d’approfondir ses projets professionnels, elle étudie la scénographie, mais se rend compte qu’elle préfère être sur scène. Finalement, tout commence en 2018, l’artiste se passionne alors pour les sens, le corps et le mouvement. Elle compose, écrit et met en scène chacun de ses morceaux. OZE sort son premier clip le 23 avril 2021 avec le titre Ceci n’est pas une chanson d’amour ; et son premier EP le 7 mai, composé de cinq titres.

L’univers

Son intention est simple et pure : nous faire danser. Mais cela ne s’arrête pas là car, dans sa musique, s’expriment ses mots et sa personnalité. OZE définit sa musique comme « un melting-pot de positivité avec un brin de colère et de mélancolie ». Son EP est « une ode aux envies, au travail et au possible ». Les cinq titres qui le composent racontent le quotidien et les pensées d’une jeune femme de 22 ans. Ce qui pourrait parler à beaucoup d’entre nous.

Pochette EP

Visuellement, OZE est une artiste du mouvement et du collectif. Elle aime que ça bouge, mais elle aime bouger ensemble. On aimerait presque lui attribuer le leitmotiv « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». L’artiste nous donne un sentiment de proximité, au naturel et dynamique. Elle sait s’entourer de couleurs, et d’un style sans chichi, qui lui donne cet air authentique et positif. Parfois, elle nous rappellerait même Aloïse Sauvage ou The Pirouettes, dans un style un peu plus pop.

La musicalité

Les compositions d’OZE se construisent autour de rythmes pop, de sonorités rétro et électro. Son titre L’hiver, et ses sons répétitifs, pourraient s’apparenter aux chansons douces du coin du feu, façon électro pop. On y trouve une certaine harmonie, offrant la plénitude attendue d’une saison froide, mais également une motivation à danser, malgré l’ambiance maussade de la saison hivernale. Finalement, chez OZE, la musicalité est d’une simplicité telle que l’instrument principal est tout simplement la voix. L’artiste ne nous surprend pas d’une voix des plus atypiques, mais sait très bien en jouer, et apporter une mélodie dansante, entrainante et convaincante.

Le titre Ose, coup de cœur du cerf volant, présente un équilibre parfait entre le texte et la musicalité. De quoi nous donner un bon coup de pied aux fesses, en écoutant les paroles, et se dire que tout est possible, qu’avoir un coup de blues ne nous empêche pas d’avoir des envies, des rêves et de les réaliser. La piano donne un tempo presque jazzy, mais l’électro n’est pas si loin. Le chant fait tourner la tête sur les refrains voluptueux ; une caresse musicale, qui prend la tournure d’une claque.

Ses paroles, en français, nous entraînent dans son monde. L’artiste aime jouer avec les mots (Ceci n’est pas une chanson d’amour, en est peut-être une, finalement…), leur donner de la précision, les faire claquer, parfois leur donner un peu de douleur ou de vécus. C’est le cas sur son morceau Fiers. En l’écoutant, on se dit que la fierté peut concerner chacun d’entre nous, de notre entourage, que la fierté demande beaucoup d’énergie, mais surtout que les fiers peuvent changer.

Le clip

Son premier titre, Ceci n’est pas une chanson d’amour, est sorti le 23 avril 2021. On y reconnait une mélodie, au piano, mixée électroniquement et rythmée par des temps d’explosion alternés avec des tempo plus calmes. Certains passages évoquent même les sonorités d’instruments en cuivre, mais auto-tunés. OZE reste bien évidemment dans l’univers électro, même si son débit de paroles est parfois légèrement rappé. Ces ingrédients composent la recette d’une musique hybride et divertissante.

Le clip est une rencontre entre un texte épuré, mais évocateur et une chorégraphie instinctive, mais musicale. Jérôme Mettling, le réalisateur du clip, a su donner vie aux idées d’OZE, en captant les intentions de la chanson et en y apportant sa petite touche de magie. Chaque danseur et danseuse est parfaitement mis en valeur. Chaque mouvement fait résonner ses mots ; et pour cela, OZE s’est inspirée de Marion Motin et Mehdi Kerkouche, qu’elle admire depuis longtemps. Côté danseurs, l’artiste s’est entouré de ses proches, sa sœur, sa cousine et sa prof de hip-hop, mais aussi d’invités talentueux comme Julien Boclé.

©Stéphane Audran

Pour son premier EP, OZE nous livre cinq titres, en toute sobriété. Son naturel et son dynamisme nous enchantent, donnant une réelle authenticité à sa musique. Une musique d’ailleurs pleine de messages, à prendre pour motivation ou simplement pour égayer sa journée. L’EP est a retrouver sur Spotify et Deezer.

Les liens de OZE : 


Cet article vous a plu ? Vous aimez le cerf volant ? Suivez nos réseaux ou faites un don !