Thanksgiving, une fête outre atlantique mais pas que !

Si l’on vous dit citrouille, dinde et feuilles mortes vous pensez à… Thanksgiving ! Aujourd’hui nous avons décidé de vous éclairer un peu plus à propos de cette fête si connue de l’autre côté de l’océan, mais peu pratiquée ou du moins oubliée des chers européens. Ne vous en faîtes pas, vous allez devenir incollables à propos de cet événement, tel un véritable américain.ne ! Si vous êtes sages, on vous réserve une petite surprise en bas de page

Origines et traditions

Depuis le XVIIe siècle, chaque 4e jeudi de novembre, les habitants des États-Unis se retrouvent pour déguster en famille une dinde accompagnée de patates douces et canneberges. Cette fête très familiale, et ayant limite plus d’importance que Noël, doit son origine à la colonisation des anglais sur le territoire américain en 1621. En effet, les deux peuples auraient voulu fêter le fait d’avoir survécu à un hiver rude en dégustant tous ensemble un généreux repas.

Suite à cet événement, le gouverneur d’époque, William Bradford, décréta alors trois jours de grâce afin de marquer et se souvenir de la richesse de cette récolte automnale ayant permis aux peuples de survivre.

Cette cérémonie comportait également un aspect religieux. Les peuples prièrent et remercièrent Dieu de leur avoir permis de survivre à cette misère durant une année entière. Beaucoup de récit mentionnent ce moment, en revanche, aucun n’utilise vraiment le therme de « thanksgiving », même si l’on comprend bien ici la notion de « porter grâce ».

Ce tableau de Jean Leon Gerome Ferris est une représentation du repas partagé entre des colons anglais et des Wampanoags, considéré comme étant le premier Thanksgiving, en 1621. ©Getty – Universal History Archive

D’ailleurs étymologiquement, « thanksgiving » viendrait du mot « thanks », « pensée reconnaissante » en anglais et du verbe « give », « donner » en anglais au participe présent.

Pour que cette fête devienne internationale au pays, il a fallu attendre le XVIIIe siècle et la première proclamation nationale de Thanksgiving par le Congrès continental. Cela grâce à la perpétuité de la coutume dans les colonies américaines. En 1789, George Washington proclame alors le Thanksgiving Day.

Vous allez nous dire « Mais la dinde alors ?« . Cette dernière fit son entrée assez tardivement dans l’histoire de Thanksgiving aux États-Unis. Dans les récits d’époque on ne la mentionne jamais. C’est plutôt au XIXe siècle que l’on commence à construite le menu de cette fête notamment au travers des écrits de Sarah Josepha Hale dans les années 1850. Le repas de Thanksgiving y est alors décrit comme composé des dernières récoltes de l’année comme les céréales, légumes, courges et graines, et notamment le met le plus important et ayant toute son importance au centre de cette table : la dinde. D’année en année le repas s’étoffa, se recentrant petit à petit sur cette célèbre mascotte.

De plus, cette rédactrice en cheffe proclama de façon récurrente par des lettres, à ce que chaque dernier jeudi de novembre soit férié et donc consacré à la bénédiction des récoltes de l’année. Elle obtint gain de cause sous le président Abraham Lincoln en 1863, pour que Thanksgiving devienne un jour de fête national fixe. Sarah Josepha fut la marraine de ce jour et le volatil devint alors l’emblème de cette fête nationale.

Mais comment se déroule exactement ce jour ?

Thanksgiving reste avant tout une fête nationale et familiale. Traditionnellement, ce jour étant férié et donc non travaillé, les familles se réunissent pour assister à la grâce de la dinde par le président américain. En effet ce dernier décide de sauver une dinde de l’abattage en ce jour.

Le reste de l’après midi est généralement consacré à la préparation du repas, composé de la dinde farcie, accompagnée de sauce aux airelles et de purée de pomme de terre.

Repas de Thanksgiving ©gettyimage

En dessert on n’oublie pas la célèbre « pumpkin pie », délicieuse tarte à la citrouille et aux épices.

Ayant mené notre enquête au plus près des populations, nous avons recueillis quelques témoignages de jeunes américains nous expliquant quel était leur moment favoris en ce jour.

Mike, étudiant à Chicago, nous explique : mon moment préféré de cette fête annuelle reste les retrouvailles entre cousins. Jessie, habitante new-yorkaise, quand à elle relate : j’aime énormément cuisiner en famille et sentir le doux parfum de cannelle embaumant la cuisine.

Thanksgiving ailleurs dans le monde

Cette fête est devenue mondialement connue grâce à l’influence grandissante de la puissance américaine. De nos jours l’Australie, le Libéria, ou encore les Pays-Bas partagent cette tradition.

En Allemagne, par exemple, depuis 1972, une fête appelée Erntedankfest, se rapproche de celle de Thanksgiving. On y célèbre l’automne, les récoltes autour de diners typiques et de feu d’artifices. Au Japon, le traditionnel Labor Thanksgiving Day, célèbre le respect depuis 1948, la lutte en faveur des droits humains, et l’environnement.

Le Libéria, l’une des premières républiques démocratiques dans l’histoire du continent africain, est surement, après les États-Unis, le pays respectant au plus près les traditions de Thanksgiving, et ce depuis 1883. Bien sûr, le peuple britannique tend également à respecter ce jour en célébrant la saison des récoltes avant les fêtes et l’hiver. On y honore le Harvest festival (Fête des récoltes), au moment de la pleine Lune la plus proche de l’équinoxe d’automne, depuis 1843.

Au Canada, on fête aussi Thanksgiving depuis 1879, et la tradition a quasiment la même origine que celle des États-Unis : on remercie à cette occasion la terre pour les bonnes récoltes qu’elle a donné. Seulement, les Canadiens célèbrent Thanksgiving chaque deuxième lundi du mois d’octobre.

La rédac’ aux fourneaux

En ce mois de novembre nous avons décidé de mettre la main à la pate en vous concoctant la meilleure recette de tarte à la citrouille pour égayer vos soirées pluvieuses.

Recette de Lucie Boulanger – tous droits réservés
Tarte à la citrouille – ©lucieboulanger

Cet article vous a plu ? Vous aimez le cerf volant ? Suivez nos réseaux ou faites un don !